marmaris escort
Arrivage de CD & Vinyles collectors sur la boutique ! Stock limité

Scred Séléction #1

 

Dans ce nouveau format, l’objectif est de parler de quelques projets qui ont attiré mon oreille récemment, en en faisant une présentation globale sans cependant en faire une analyse détaillée en suscitant la curiosité du lecteur pour le pousser à se muer en auditeur.

 

2Mezur – B.L.C.S.T.A.P. Vol. 2

 

2Mezur est un duo originaire du Val-de-Marne, formé par Cevi et Zeufa, qui se caractérise par des influences éclectiques, de l’afro-caribéen à la trap, sans jamais renier son amour du kickage, ce que l’on a pu voir notamment lors du dernier open-mic organisé à la Scred Boutique le 30 avril dernier. Le binôme s’est également distingué à deux remises sur long format, avec le premier volume de la mixtape B.L.C.S.T.A.P. en 2020, suivi d’un second volume le 11 mars dernier, qui marque une nouvelle étape dans leur progression. Le nom de la mixtape, « Bats les couilles si t’aimes pas » laisse présager d’une proposition sans concession et d’un produit brut proposé à l’auditeur. La présence de Swift Guad, lui qui n’a jamais cessé de confronter son public à des influences musicales diverses, sur le titre Angle mort, atteste de cette direction artistique visant à mettre le rap à l’honneur, quitte à prendre le risque de perdre les auditeurs les moins aguerris. Outre la pure performance, visible dans les singles En balle ou C’est comment, ainsi que dans l’exercice de style Dri2l, le projet propose également des titres plus introspectifs, La nuit porte conseil ou Un peu d’espoir notamment, ce qui crée un équilibre harmonieux avec les rares titres plus ouverts tels que Jusqu’à l’aube. Il y a néanmoins une volonté de succès qui transparaît de cette mixtape, mais pas à n’importe quel prix, celui des efforts et ce en restant soi-même, comme illustré par le name-dropping de deux grands champions qui donnent leur nom à des titres, Zinedine et Djokovic, et l’expression de cette mentalité positive nous laisse espérer de très belles choses pour les futurs projets, que ce soit pour une nouvelle mixtape ou un format album.

 

 

Simony – Vortex

 

Le rappeur Simony, originaire du dix-neuvième arrondissement m’était totalement inconnu jusqu’à ce que j’assiste à sa prestation en première partie de Médine à Massy le 22 avril dernier, durant laquelle il a  su captiver la salle et canaliser l’impatience de la foule d’écouter l’artiste pour lequel ils sont venus. Cette prestation m’a donc évidemment donné envie d’écouter l’EP Vortex, sorti le 11 mars dernier, sur lequel j’ai redécouvert plusieurs titres joués sur scène, qui m’avaient marqué par leur énergie. J’ai également découvert un artiste polyvalent, capable de rapper vite et lentement, et de proposer des refrains chantés et légèrement autotunés des plus harmonieux. En six titres et un interlude, Simony donne un aperçu assez large de son éventail technique, parfois dans l’egotrip et parfois à fleur de peau, qui ne fait qu’augmenter la curiosité et l’attente sur ce que le jeune parisien peut nous proposer à l’avenir.

 

 

Nico Sam – On pourra pas sauver tout le monde

 

Nico Sam, originaire de Châtillon, est un artiste assez singulier, que j’ai découvert sur les conseils de mon ami Le Clown Triste, de qui il est très proche. À trente-neuf ans et après une quinzaine d’années de rap, On pourra pas sauver tout le monde est son premier projet long-format publié sur les plateformes de streaming. Long de quatorze titres, l’album fait voyager à travers différentes ambiances et observations de lui-même et son environnement toujours avec une pointe d’humour bien senti, ce que l’on ressent notamment dans le titre Villes austères, en featuring avec sa grand-mère, créditée sous le nom de DD. Seul OrelSan avait tenté pareille expérience auparavant dans le rap français, mais son aïeule s’était cantonnée au refrain de J’essaie, j’essaie, tandis que DD a un rôle plus important. Ses échanges avec son petit-fils se retrouvent incorporés au titre, faisant office d’interludes. Les productions sonnent différemment des standards du rap français, elles sont très organiques et créent un effet à la fois entraînant et reposant des plus appréciables, à l’image de Chicken Nuggets et son ambiance jazzy qui nous renvoie dans l’Amérique des années 1960. Le Clown Triste est également en featuring sur Une seule vie, et le duo se complète à merveille. Ce projet, qui se consomme assez vite, laisse entrevoir de prometteuses perspectives d’avenir pour Nico Sam, et nous sommes impatients de suivre son évolution, en streamant ce premier projet pour patienter.

 

Article rédigé par Adrien

> VISITEZ LA BOUTIQUE DU RAP FRANÇAIS

 

SHOP PAR ARTISTE
  • Scred Connexion
  • L'uzine
  • La cliqua
  • Davodka
  • Demi Portion
  • L'hexaler
  • Paco
  • Iam
  • Assassin
  • Dabuz
  • FhatR
  • La Brigade
  • Expression Direkt
SHOP RAP FR
Des milliers de produits Rap Français t'attendent sur Scredboutique.com

instagram volgers kopen volgers kopen buy windows 10 pro buy windows 11 pro