À l’occasion de la sortie prochaine de l’album S’One Project, le Scred Magazine est allé à la rencontre de la chef d’orchestre du projet : DJ S’One.
Elle a accepté de répondre à nos questions pour nous expliquer sa relation au Hip-Hop et nous en apprendre un peu plus sur cet album et son élaboration.

Photo : Acupicture

Bonjour DJ S’One,
Pour commencer, peux-tu nous parler de ta rencontre avec le rap ? et de la même manière, avec le DJing ?

J’ai rencontré le rap au début des années 90. Avec mon frère, on écoutait beaucoup la Scred Connexion, ATK, Expression Direkt, Keny Arkana, 113, Lunatic, Fonky Family, Iam, Ärsenik, Cut Killer Show et beaucoup d’autres qui ont bercés ma jeunesse et qui jusqu’à maintenant la berce encore.
Avec le DJing, ça a été la même rencontre. Au début des années 90, j’écoutais beaucoup les Mixtapes de Cut Killer, DJ Poska, DJ Pone, le Cut Killer Show, avec tous les DJ du Double H DJ Crew! Je kiffais beaucoup sur DJ PONE surtout, c’était mon préféré, un tueur pour moi. Je regardais beaucoup les championnats DMC aussi. Enfin bref, ma plus belle rencontre dans le Hip-Hop !

À quelle moment as-tu réalisé que c’était une véritable passion ?

Avant de kiffer le DJing, je touchais pas mal de base dans le Hiphop, comme la danse, le graff, le beatmaking. Un jour chez un poto, j’ai testé ses platines vinyle mk2. Dès que j’ai posé mes mains dessus, j’ai surkiffé direct! Plus tard, étant autodidacte, j’ai acheté des platines, j’ai commencé a bien les saigner et c’est là où j’ai su que ç’était ma véritable passion !

 

Qu’est ce que le S’One Project ? Et comment t’es venue l’idée de cet album?
Il s’agit d’un album réunissant toute les plus grandes rappeuses connues et moins connues qui posent sur les plus grosses prods des plus grands beatmakers, dont MetodKilla, Nizi, Sombre Hero, Pire Mastaa, Lucci’ et beaucoup d’autres. L’album est en co-production avec la Scred Connexion et sortira sur leur label Scred Produxion. Il y a notamment Mamad « Acupicture » Diawara et Sébastien Girod qui ont fait les shoots photo ainsi que Tarmack Film et Diverset pour les réalisations des vidéos clips ! Sans oublier le talentueux The Raid Noze qui a réalisé la cover, le logo et les graffs du projet que vous verrez prochainement à sa sortie…
L’idée m’est venue il y a quatre ans : À force d’accompagner et de rencontrer toutes les sistas,  je me suis dit « pourquoi ne pas toutes les réunir sur un même projet ?! ».

On assiste à une période de changement important dans la société, où la parole des femmes s’est libérée. Etait-ce important pour toi de produire un album avec que des femmes, vis-à-vis de cette actualité ?

Oui, c’est très important et le projet tombe bien, vis-à-vis de cette actualité, car Je trouve qu’il n’y a jamais eu de réel projet comme celui-là, où les femmes sont misent en avant, j’avais vraiment envie de le monter, car si nous, les sistas, ne le faisons pas pour nous, ce ne sont pas les autres qui le feront pour nous.

Comment ressens-tu la place des femmes dans le Hip-Hop ?

Je la trouve encore un peu scred mais elle sait bien agrandit et développer jusqu’ici. Je pense qu’avec le projet, qu’elle va monter encore d’un niveau et prendre encore un peu plus d’ampleur dans le milieu… Ca va mettre un p’tit coup fouet au rap féminin et ça sera que du bonheur et du positif pour nous.

Comment s’est fait le choix des MCs sur le projet? 

J’avais déjà travaillé avec la plupart d’entre elles et j’ai rencontré les autres dans des concerts avant de les démarcher. Avec le temps, elles sont devenues de merveilleuses amies et de Vraies et super Belles Connexions. J’ai commencé par leur envoyer un mail avec la description du projet, elles l’ont trouvé super et original et ont acceptées direct, j’étais vraiment contente et c’est comme ça que mon choix c’est fait! Il y a donc : KT Gorique, Reverie, Fanny Polly, Mac Manu, Lexie T., Ryaam, Ekloz, EsthR, Lylice, Amnez, Anna et beaucoup d’autres surprises…

 

 

Et le choix des prods ? As-tu voulu donner un style musical commun à tous les morceaux ? Ou on peut retrouver des styles de rap différents ? 

Pour le choix des prods, j’ai fais appel aux beatmakers que je connaissais déjà depuis longtemps et d’autres qui ont bien voulus participer au projet. J’ai voulu donner un style BoomBap à l’album mais il y a quand même un son trap, celui de KT Gorique « Ring The Alarm » et un beatbox hiphop/électro mais sinon dans la globalité, l’album reste Hip-Hop…

 As-tu cherché à donner une thématique global au projet ou as-tu laissé les rappeuses libres d’interpréter les prods comme elles le souhaitaient ?

Non pas spécialement, je leur ai envoyé toutes les prods des beatmakers du projet en leur précisant qu’il n’y avait pas de thème, car ce sont elles  le thème du projet, c’est-à-dire des MCs au féminin. Ensuite, elles choisissaient la prod qui les inspiraient le plus. La plupart sont venues enregistrer au MetodKilla Lab et les autres ont enregistrées de leur côté. Une fois que ç’était fini, Metodkilla s’est occupé de tout !

On peut mentionner Metodkilla au mix et Diverset ainsi que Tarmack film pour les clips, as-tu eu des difficultés à trouver des partenaires pour produire et porter le projet ?

Non pas du tout, car tout ceux qui ont contribué à la réalisation et à porter le projet, ce sont ceux que je connaissais déjà, qui croyait fort en moi et au projet, où la confiance était réciproque. Ils m’ont aidés, soutenus, donner de la force pour que ce projet se réalise et je les remercies énormément pour leurs aides si précieuse au projet mais celui sans qui le projet n’aurait jamais pu naitre, c’est grâce a mon frérot de génie MetodKilla, mon couteau suisse du son, le meilleur pour moi, sans lui je n’aurais jamais pu le faire et je le remercierais jamais mais vraiment jamais assez d’avoir accepter. Un grand Merci Metodkilla, sans toi il ne serait pas… 

KT Gorique a ouvert le bal avec son morceau « Ring the Alarm » tiré de ton projet. Comment s’est fait la création de ce morceau ? Comment s’intègre t-il au projet ?

Yes, ma sista KT a ouvert dangereusement le bal avec un missile de haut niveau et là merveilleusement bien kické, j’en suis super fière et super fan. Je la remercie profondément pour cette tuerie! Pour la création du son, ça a été super simple : j’ai contacté KT, qui a validé fort et m’a donné la force sur le projet. Par la suite je lui ai envoyée toutes les prods des beatmakers du projet, elle a choisie celle de Nizi. Elle a enregistré le son chez elle, dans son studio, puis a envoyé toutes les pistes a Metodkilla, . Par la suite, il a mixé et masterisé le son et d’ailleurs tous les autres sons du projet. Ce sont tous des missiles ! Le son s’est merveilleusement bien intégré au projet, sachant que c’est l’un des seul morceau trap du projet. Bon,  il y aura aussi des surprises, j’vous en dit pas plus, restez connecté et vous le saurez…

 

 

Est-ce que tu souhaiterais porter le projet sur scène ?

Bien sûr, ça devrait arrivée en 2020 si tout va bien…

Envisages-tu une suite à ce projet ?

Oui, si le projet marche bien (je l’espère) et si les gens en redemande, il y aura une suite avec grand plaisir si dieu le veut…

Au delà des rappeuses que tu as invités, quels sont tes références rap en général ? et parmi la scène rap actuelle?

Mes références rap en général, ce sont tout les classiques donc la Scred Connexion, Atk, Idéal J, 113, Keny Arkana, Casey, Lunatic, Ärsenik, X-Men, Sniper, Oxmo Puccino en passant par la Fonky Family, Les Sages Poètes de la rue, IAM, NTM, Tandem, Psy 4 de la rime, Sayan Supa Crew, Youssoupha, Monsieur R. et j’en passe, j’en ai tellement… Parmi la scène rap actuelle, j’aime beaucoup Diverset, Evil Venom, Demi Portion, Mysa, Davodka, Hugo TSR, Lacraps, Viez, Rémy, Gueule Blanche, Melan, Bastard Prod, Swift Guad, L’Hexaler, Scylla, Pejmaxx, Youssef Swatt’s, Petitcopek et d’autres… La liste est longue aussi.

 

 

Quels sont les artistes avec qui tu envisagerais de collaborer?

Pour le moment, il n’y a aucun artiste avec qui j’envisage une collaboration excepté l’un des grand artistes que j’ai cité et avec grand plaisir, si dieu le veut…

Quels sont tes inspirations musicales en dehors du rap ?

Mes inspirations musicales en dehors du rap sont diversifiées, ça passe de la soul, la funk, le r’n’b, la new jack, le reggae en passant par la chanson française, le classique, le jazz, la house, le rock, la dancehall, un peu de tout en faite mais ma base reste le Hip-Hop surtout mes grands classiques Mobb Deep, Wu Tang, Gang Starr, DJ Premier, Notorious Big, Nas, Dr Dre, Snoop Doge, Cypress Hill, A Tribe Called Quest, Beastie Boys, Mos Def, Rakim, De La Soul, Jay-Z et j’en passe, la liste s’éternise ici aussi.

Tu n’as pas encore annoncé de date officielle de sortie. Est-ce que cela se précise ?

Non pas encore, j’ai annoncé la sortie du projet pour la fin de l’année mais c’est repoussé pour janvier 2020 si tout ce passe bien, il arrivera à fond comme une baffe dans la gueule en Scred… Restez connecté…. En Scred.


Propos recueillis par Kevin Nectoux

Escort Mersin | Adana evi olan escort | Mersin escort suriyeli | Eskişehir yabancı escort escort sakarya escort edirne escort kayseri escort konya escort ısparta escort bornova