SORTIE LE 06 sept

Nemir a la voix joueuse, un tantinet éraillé. Il a grandi dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan, ruelles étroites et places lumineuses, des Gitans. « Je suis un solaire qui cache des obscurités, un euphorique qui a ses descentes, des cycles ». Le Perpignanais présente son 1er album, « ni dans le drame fatal, ni dans le bonheur absolu. Juste dans la vie ».

Jeune rappeur percutant, Nemir s’est inséré très vite dans un écosystème où figurent Youssoupha, à qui il donne la réplique dans l’album NGRTD, mais aussi Hamé, de La Rumeur, tenant d’un rap très politique, Perpignanais comme lui, et puis Nekfeu qui l’invite sur l’album Feu (notamment pour le titre coécrit Princesse) puis sur Cyborg.

Il y a eu un avant, avec des EP (Next Level# 1, Next Level # 2, Ailleurs, Hors-Série) qui suivaient à la lettre les règles du rap, « mais j’y avais imposé des structures déroutantes, pour ne pas m’ennuyer. Depuis, j’ai réfléchi ». Avec ce 1er album, il a profilé la carrosserie d’un bolide, produisant « un album ouvert, non-performatif, simple et direct ».

Et le jeu est bon ! Il le jure, dans Sur ma vie, interprété avec Alpha Wann, ex-1.9.9.5 et Don Dada Music. Nemir a travaillé en symbiose avec le compositeur En’zoo [Enzo Serra] d’origine italienne, complice des défricheurs du nouveau rap français : Nekfeu, Spri Noir, Alpha Wann, Gro Mo, ici présents. L’artiste a ajouté un grain de Saint-Jacques en invitant Antoine « Tato » Garcia, guitariste, issu de Tekameli, groupe de Gitans de Perpignan qui mêlait fête et chants sacrés. Nemir place le rap au cœur d’un esprit soul, parce qu’il a la passion du hip hop et de la soul, « D’Angelo, Michael Jackson, et toutes ces voix de tête m’ont apporté la légèreté, et l’obsession du couple et de l’amour ». Mixé à New York par Lionel ElSound, l’album « NEMIR » a été masterisé par Dave Kutch (Alicia Keys, Puff Daddy…), « un rêve de gosse ».

>>> Visitez la boutique du rap Français